Coworking : Inauguration du 214 avec la Maison du libre à Brest

La Maison du libre propose un espace de coworking atypique, le 214, installé dans la rue Jean Jaurès à Brest. Une quinzaine d’entreprises et d’associations de divers horizons y travaille. L’association prépare son inauguration avec trois jours de portes ouvertes au public du 11 au 13 mai 2017.

D’agence bancaire à espace de coworking

Auparavant occupé par une agence bancaire Crédit Mutuel Arkea, le 214 de la rue Jean Jaurès à Brest est devenu un lieu de coworking original. Depuis début 2016, la Maison du libre, une association de promotion du libre sous toutes ses formes, y a installé ses activités après quelques travaux. Avec elle, de nombreux freelances et responsables d’associations se partagent les 600 m² du bâtiment.

La Maison du libre, l’association initiatrice

Début 2016, la Maison du libre a quitté ses anciens locaux des Fabriques du Ponant, au lycée Vauban, pour le haut de la rue Jean Jaurès. Cette association promeut, notamment, le logiciel libre et les licences Creative Commons. Elle propose de nombreuses activités. Ty Fab est un fablab avec des imprimantes 3D, découpeuses laser et fraiseuses numériques qui organise régulièrement animations et formations. Les Petits Hackers sont des ateliers, organisés le samedi, autour de l’informatique et de la programmation à destination du public (jeune et moins jeune).

Une communauté hétéroclite de coworkers

Le 214, comme l’appelle ses occupants, offre de nombreux bureaux et des espaces communs. Travaillant dans les domaines de la création, de la communication ou encore des nouvelles technologies, les coworkers ont choisi cette forme de colocation dans un seul et même endroit. Cet espace de travail partagé, victime de son succès, ne dispose d’ailleurs plus de bureaux libres pour le moment.

Préparation de l'inauguration de l'espace de coworking, le 214.
Le 214, espace de coworking © Maison du libre

Le collectif pour moteur du coworking

Sur les deux étages du local, la quinzaine de professionnels hébergés, tous jeunes, s’est établie dans des bureaux cloisonnés les uns des autres. Pour autant, une certaine émulation naît. Les passerelles et collaborations entre coworkers, sans être la règle, se développent. À mesure qu’ils apprennent à se connaître, les possibilités de mutualisation et de collaboration émergent, créant un véritable collectif . Cet état d’esprit du coworking, loin de l’isolement habituel du freelance, est alimenté par cet environnement de travail.

Portes ouvertes de l’espace de coworking

Pour se faire connaître du grand public, le 214 ouvrira ses portes les 11, 12 et 13 mai pour son inauguration officielle. Un programme prévoyant une multitude d’animations est en cours d’élaboration. Une façon de continuer à agir pour la redynamisation de ce quartier du Pilier Rouge.