Des jardins flottants sur des radeaux ornent depuis peu la Vilaine à Rennes. C’est une expérimentation lancée par la Ville de Rennes sur la proposition d’une habitante. Cette végétalisation originale vise à embellir et égayer le fleuve en centre-ville.

D’étonnants jardins flottants sur la Vilaine

Entre République et la passerelle Saint-Germain, des jardins flottants ont été installés sur la Vilaine par une dizaine d’employés municipaux en ce mois de mai 2017.

Il s’agit de deux radeaux d’environ un mètre sur deux supportant diverses plantations : joncs, fougères, … Le projet qui n’était pas connu de tous a stupéfié bon nombre de badauds.

Des jardins flottants pour décorer la Vilaine

Difficile de ne pas voir l’intérêt d’embellir la Vilaine à cet endroit du centre-ville ! En effet, le cours d’eau rennais porte (malheureusement) bien son nom. L’objectif de cette expérimentation est donc bien esthétique.

Cependant il vise aussi à « redonner une dimension végétale à la Vilaine », comme l’a précisé le maire adjoint aux quartiers, Didier Le Bougeant. Comme elle est canalisée, la Vilaine a perdu son aspect naturel. Ces jardins flottants lui rendent donc son apparence initiale. En outre, certaines plantes sélectionnées sur ces radeaux ont des vertus dépolluantes qui pourraient améliorer l’écologie du fleuve.

Installation sur la Vilaine des jardins flottants à Rennes.
Installation des jardins flottants © Ville de Rennes

Une idée de la Fabrique citoyenne

Lancée en 2016, la Fabrique citoyenne vise à faire émerger des projets émanent des habitants pour la ville de Rennes. Elle dispose d’un budget participatif.

L’idée des jardins flottants est venue de Myriam Trellu, résidente des quais de la Vilaine. Son projet a été retenu par la Fabrique citoyenne, comme 53 autres en 2016. Il avait recueilli près de 20 % de votes favorables des Rennais parmi les 241 projets présentés.

Une expérimentation de jardins flottants à généraliser en 2018

Ce test de jardins flottants avec deux radeaux doit durer jusqu’au mois de novembre 2017. L’objectif de la Direction des Jardins et de la Biodiversité de la Ville de Rennes est de vérifier quelle est l’adaptation des plants, quelle est la résistance des radeaux et quels sont les effets sur l’environnement.

Cette initiative est unique en Europe. La Ville de Rennes est en contact avec celle de Chicago aux États-Unis qui mène un projet semblable. Des échanges d’expérience sont donc en cours entre les deux pionniers.

Si l’expérimentation est concluante d’autres jardins seront installés en 2018 en hypercentre pour un budget prévisionnel de 200 000 à 300 000 euros.

Tags : Rennes