5 informations sur le marché immobilier en Finistère

Le département du Finistère est devenu depuis quelques années une destination de prédilection pour les nouveaux venus composés de jeunes salariés. Ces derniers rejoignent les bassins d’emploi locaux. Le Finistère attire aussi les retraités à la recherche de quartier calme et accessible. Voici 5 points, bons à savoir, concernant le marché immobilier de Brest, Quimper, Morlaix et leurs environs.

maison Finistère
© Breizheo

Taux de crédit historiquement bas

Le deuxième trimestre 2017 va bientôt toucher à sa fin et le crédit immobilier de l’Ouest affiche toujours un taux plus bas que le reste de la France. Dans le Finistère, le taux du prêt pour 15 ans est même descendu à 1,35%.

Prix du logement relativement bas

L’année dernière, le prix médian au m² pour un appartement ancien est de 1270 euros et celui d’un neuf à 2890 euros. Ce prix est nettement moins cher que ceux pratiqués dans les régions PACA, Auvergne-Rhônes-Alpes et Île-de-France.

Disponibilité des terrains à bâtir

Les terrains prêts à être viabilisés abondent dans le département. Le prix au m² y avoisine le 10 euros.

Hausse des ventes de l’immobilier

La vente de biens immobiliers et fonciers dans le Finistère présente un bilan 2016 très positif. Mention spéciale pour la vente de terrains à bâtir qui a enregistré une hausse de 16,6 %. Pour leur part, les appartements anciens ont grimpé de 3,8 % par rapport à 2015, les appartements neufs de 7,2 % et les maisons anciennes de 6%.

Parc immobilier dominé par des maisons

74 % des logements d’habitation y sont des maisons ; 79 % des 546 000 et quelques logements sont des résidences principales, 13 % des résidences secondaires et 8 % sont des logements vacants. À noter que 64,9 % des Finistériens sont propriétaires de leur résidence principale.