Un cabanon de 4 m² à vendre pour 470 000 euros : c’est la nouvelle qui fait sensation sur Le Bon Coin. Mais rassurez-vous ! C’est une fausse annonce. Il s’agit d’une manière, pour celui qui l’a publié, de dénoncer les problèmes de logement actuels en France.

Un cabanon d’exception

Ce cabanon de 4 m² à vendre pour 470 000 euros se trouverait à Douarnenez. Non content de proposer une structure typique et originale entièrement en bois, il profiterait d’un emplacement idéal pour les familles. Lycées et collèges ainsi que toutes les commodités se trouveraient à proximité.

Sans compter qu’il est situé sur un terrain de 10 m² et profiterait d’un point de vue unique en son genre sur la mer pour ceux qui n’ont pas peur d’être haut perchés toute la journée. C’est une vente propriétaire directe, mais les agences immobilières peuvent tenter le coup à condition de majorer le prix à 50% tout de même.

Une démonstration de l’état de la bulle immobilière en France

C’est ainsi que le vendeur qui a posté cette annonce a voulu présenter avec légèreté et clarté l’état de la bulle immobilière en France. Pour les primo-accédants et les ménages aux revenus modestes, accéder à la propriété est devenu un véritable parcours du combattant. Les prix flambent, et ce, notamment dans les différentes communes de la Bretagne. Les biens sont de plus en plus rares et les demandes ne font qu’augmenter. Cela impacte sur les courts et les taux.

La preuve de l’état déplorable du marché immobilier à Douarnenez a été l’annonce, tout à fait réelle, de la mise en vente d’un abri de marin à 954 000 euros au début de l’été. Provoquant le choc et la stupéfaction sur le marché, celle-ci a été retirée par le propriétaire. Il n’en demeure pas moins que la situation est alarmante.

Tags : Quimperune