Les Capucins : le nouvel écoquartier de Brest

Les Capucins se dévoilent peu à peu aux yeux des Brestois. Emprise de 16 hectares libérée par la Marine Nationale, ce nouveau quartier, sur la rive droite de la Penfeld, à deux pas du centre-ville, connaît une seconde vie. Les Capucins sont à la fois un projet culturel, économique et d’habitat ; un projet titanesque qui s’étale sur plus d’une décennie.

Le projet du quartier des Capucins

Après la fermeture des ateliers de mécaniques de l’Arsenal, la Marine Nationale a cédé le plateau des Capucins à la collectivité, Brest Métropole Océane, en 2012. Ensuite, il s’est agit de monter un vaste projet d’urbanisation d’un site en plein cœur de la ville. Les bâtiments de 11.000 m² ont été réhabilités afin de devenir la plus grande place publique couverte d’Europe. Le projet a reçu le label écoquartier en 2009.

Lire également : Vieilles Charrues 2017 : Manu Chao, Justice, Matmatah à l'affiche

Le volet culturel et économique

Ouverte en début d’année, la médiathèque François-Mitterand est le premier élément notable de ce quartier culturel. À terme, les Capucins accueilleront également un cinéma de 6 salles et le Fourneau (le Centre national des arts de la rue).

Les Capucins disposeront, par ailleurs, dans les prochaines années d’un centre commercial avec des commerces et des restaurants ainsi qu’un hôtel.

A lire aussi : Une conférence TEDx organisée à Brest par un étudiant

L’habitat

Le quartier offrira, de plus, près de 560 logements, qui sont en cours de construction. La moitié sera en accession libre, un quart en locatif conventionné et un autre quart « à coût abordable ». Ils seront certifiés « habitat et environnement ». Les premiers logements seront livrés au second semestre 2017.

À proximité immédiate des universités, une cité internationale étudiante est en projet pour 2017. Elle offrira un hébergement aux étudiants en 3e cycle et aux chercheurs étrangers en résidence ainsi qu’un pôle de services œuvrant à l’international.

Le téléphérique

En service, le téléphérique relie la rive gauche de la Penfeld, côté Recouvrance, au bas de la rue de Siam dans le centre-ville. Cette liaison aérienne suspendue à un câble permet de rejoindre la rive de la rivière sans surcharger le trafic des deux ponts voisins, de Recouvrance et de l’Harteloire. Intégré au réseau de transport collectif, ce téléphérique renforce également le lien entre le centre-ville et le quartier de Recouvrance.

Les Capucins Brest

L’écoquartier des Capucins © BMO

Un projet participatif pour le mobilier des Capucins

Les Brestois sont invités à participer à la Fabrique citoyenne afin de concevoir le mobilier urbain du quartier. Ce sont le Centre national des arts de la rue et le centre d’art contemporain Passerelle qui pilotent cette mission depuis près d’un an. Certains mobiliers sont déjà installés pour une phase de test : de longues tables avec des bancs pour déjeuner, des gradins et des cimaises pour des événements.

Les Capucins : lieu de mémoire maritime

Le plateau des Capucins était occupé par la Marine Nationale avec ses ateliers de mécaniques. Sur la rivière Penfeld, cette presqu’île belvédère est un site d’exception en plein de cœur de la ville. Datant du XIXe siècle, son patrimoine bâti architectural et technique offre un paysage grandiose.

Dans une ville détruite à 90 % durant la seconde Guerre mondiale, retrouver ce site de mémoire revêt une importance primordiale. Les Brestois se retrouvent avec ce nouveau quartier ouvert sur la ville replongés dans l’histoire maritime de Brest.

ARTICLES LIÉS