Edition 2021 compliquée pour les Vieilles Charrues

Malgré la difficulté, le festival des Vieilles Charrues a tenu sa 29e édition au cours de cette année. Le contexte actuel et le Covid19 n’ont pas empêché les fans de musiques de se retrouver pendant 10 jours pour écouter et voir des grands noms de la musique française.

Les Vieilles Charrues : rideau final le 18 juillet dernier

C’était le 18 juillet dernier que se sont tenus les derniers concerts de la 29ème édition du festival des Vieilles Charrues à Carhaix dans le Finistère. Parmi les derniers artistes à passer, les festivaliers ont pu apprécier les performances de Joanna, Yelle, The Avener. Ceci clôt les 10 jours de festivités de l’un des plus grands événements musicaux de France.

A lire également : Comment gérer le tourisme en Bretagne ?

Une organisation compliquée

Il n’en demeure pas moins que pour en arriver là, les organisateurs ont connu quelques sueurs froides. Le contexte n’a pas facilité les choses et a imposé plusieurs changements imprévus, notamment en ce qui concerne la date du festival. De plus, les conditions météos des jours précédents l’ouverture du festival a eu de quoi stresser les organisateurs.

A découvrir également : Fête de la musique à Quimper : Les Fatals Picards assurent le show

À cela se sont ajoutées les nouvelles normes sanitaires obligatoires afin de permettre aux publics de profiter de quelques jours loin du Covid-19 et dans la bonne humeur. Malgré cela, le positif demeure. Malgré le pass sanitaire à l’entrée du site, le public a pu profiter de bons moments ensemble : sans masque, sans geste barrière et en toute légèreté. C’est la plus grande réussite de cet événement selon les organisateurs.

Une perte d’engouement

La réussite est pour le moins mitigée en ce qui concerne la billetterie. Si lors des éditions précédentes, le festival des Vieilles Charrues avait enregistré plus de 200 000 entrées, pour cette 29e édition seuls 30 000 billets ont été vendus. Une situation qui a mis à mal l’équilibre financier de l’association organisatrice selon le directeur Jérôme Tréhorel qui compte désormais sur l’aide du gouvernement pour retrouver un certain équilibre financier.

ARTICLES LIÉS