Actualité

Les gagnants des troisièmes Victoires de la Bretagne

10 lauréats troisièmes Victoires de la BretagneIrène Frachon et Yann Queffélec lors de la soirée de remise des prix © Site officiel des Victoires de la Bretagne

Les Victoires de la Bretagne est un évènement qui a pour objectifs de récompenser chaque année les personnalités qui se sont distinguées par leurs actions au service de la région bretonne. C’est un rendez-vous incontournable lancé par le Groupe Télégramme en collaboration avec le Crédit Mutuel.

08 décembre 2016 était la date de la troisième édition. 500 candidatures sont enregistrées parmi lesquels 36 ont été nominés par les jurys. Voici les 15 lauréats qui on su porter haut la couleur de la Bretagne au-delà de son territoire.

 Lauréats troisièmes Victoires de la Bretagne
Irène Frachon et Yann Queffélec lors de la soirée de remise des prix © Site officiel des Victoires de la Bretagne

Bretonne de l’année : Irène Frachon

Irène Frachon est un médecin-pneumologue née le 26 mars 1963. Elle a lutté pour l’interdiction du médicament Mediator. En effet, elle a constaté des cas d’atteintes cardiaques chez les patients traités par le benfluorex, principe actif du Mediator. Elle a gagné son combat car le Mediator est retiré en 2009 par l’AFSSAPS. Le docteur a reçu le Prix Ethique et sa vie est portée à l’écran dans le film « La Fille de Brest » d’Emmanuelle Bercot.

Entreprise ambassadrice de Bretagne : Les Gavottes

Biscuiterie implantée à Dinan depuis 1920, Les Gavottes se distinguent par ses crêpes dentelles aux goûts et à la qualité inégalés.

Sportif de l’année : Rugby Club Vannes

Sa montée en Pro D2 pour cette nouvelle saison 2016-2017 constitue un exploit exceptionnel pour ce club. Actuellement, RC Vannes dispose dans son effectif de nombreux internationaux dont des Argentins, Sud-africains et Néo-zélandais.

Action publique : Musée du Pont Aven

Après trois années de travaux et 8 millions d’euros investis, le musée rouvre ses portes. Il a pour objectif de porter encore plus haut la renommée de l’Ecole de Pont-Aven dont les œuvres de Gaugin sont parmi ses fiertés.

Artiste de l’année : Eostioged Ar Stangala

Adepte des tournées internationales depuis les années 1970, la troupe transporte chaque année la culture bretonne au-delà de la frontière française.

Développement durable : Triskalia

Triskalia est une coopérative agricole qui œuvre pour le développement du métier au sein de la région.

Entreprise innovante : Manros Therapeutics

Manros Therapeutics est une entreprise de biotechnologies qui fait des recherches contre les maladies graves. Citons entre autres la mucoviscidose, la polykystose et les maladies neurodégénératives.

Entreprise de l’année : Britanny Ferries

Britanny Ferries est une compagnie maritime qui transporte des passagers et des véhicules entre la Bretagne, la Normandie, l’Angleterre, l’Irlande et L’Espagne. Annoncée en mars 2016, elle a un CA de 467,7 millions.

Gastronomie : Rock’n Toques

Rock’n Toques est un collectif de chefs et de spécialistes de la gastronomie bretonne. Il crée un mélange subtil entre street food et haute gastronomie.

Action individuelle : Hubert Journel

Hubert Journel est un médecin-généticien. Il a alerté sur les dangers de l’exposition des fœtus à la Dépakine.

Création d’entreprise : Anthony Esposito (Dulo)

Anthony Esposito est reconnu pour la création d’outils numériques. Ces derniers permettent à chaque client d’être le propre designer de sa maison.

Jeunesse : Philippe Novais

Philippe Novais est devenu président du MJC du plateau à seulement 18 ans.

Action associative : La Vallée des Saints

Création de statuts de granit à l’effigie des saints bretons qui fera de la commune de Carnoët une Île de Pâques du troisième millénaire.

Victoire Spéciale du Jury : Ici, Femmes de l’Europe et d’ailleurs

Cette association a reçu le coup de cœur du jury pour ses contributions pour les jeunes et les habitants de du quartier Pontanézen à Brest.

Prix public : Théo Bodin

Ce jeune garçon de 10 ans, atteint de la maladie de Little a reçu le trophée pour son Trek de l’Espoir. Théo Bodin a rallié à vélo Moutiers et le centre de rééducation des enfants à Pontchaillou à Rennes en faisant 20 à 25 km par jour alors que cette maladie rare se caractérise par la paralysie des membres inférieurs.