2 nouveaux projets immobiliers lancés par la ville de Quimper

Des projets de réhabilitation de bâtiments sont en cours en Quimper. Il s’agit d’une stratégie patrimoniale de la mairie afin de rationaliser le patrimoine et les bâtiments publics de la municipalité.

Premier projet : l’ancien établissement scolaire Jules-Ferry

Selon l’appel de la mairie, l’ancien établissement scolaire devrait être transformé en une résidence. Cette ancienne école est actuellement désaffectée. L’opération permettra d’y accueillir essentiellement des logements et accessoirement des activités de services compatibles avec l’habitat. Cette cession s’inscrit dans une démarche de recomposition urbaine de ce secteur et vise à conforter l’animation et l’attractivité du centre-ville quimpérois. Ainsi, l’école Jules-Ferry deviendra la résidence Jules-Ferry. Il est toutefois à noter que même si cet appel de projet concerne la réhabilitation de l’existant, il est probable que certaines constructions neuves peuvent être aussi envisagées.

A lire également : Gaëtan Roussel plonge en Bretagne avec Abers Road

Second projet : le centre de documentation pédagogique

L’ancien centre de documentation pédagogique est aussi concerné par l’appel à projet de la maire de Quimper. La maire de Quimper cède un immeuble datant de la fin du XIXe siècle, sur trois niveaux et d’une surface de plancher globale d’environ 675 m².

La réhabilitation de cet ancien centre de documentation entraîne la cession de cet immeuble en pierre de qualité architecturale de la place de la Tour d’Auvergne. L’appel à projet porte sur des logements et/ou des activités de services ou tertiaires, la possibilité de constructions neuves. En outre, la mairie envisage de mettre en place une opération mixte pouvant accueillir à la fois une restauration et des activités qui sont liées à l’art ou la culture.

A découvrir également : Téléachat chinois : Les entreprises bretonnes intéressées par l’export

Que dire de la stratégie patrimoniale de la ville de Quimper ?

L’équipe municipale veille à offrir une meilleure gestion du patrimoine immobilier de la collectivité. Ces deux appels à projet en témoignent. La machine pour remplacer les bâtis énergivores par des structures modernes est donc en marche.

ARTICLES LIÉS