Métro à Rennes : la ligne 2 inaugurée

Après plus de 8 ans d’attente, la patience des Rennais a fini par payer. Prévue pour 2020, la deuxième ligne de métro à Rennes vient d’être inaugurée. Le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune a même fait le déplacement.

Une révolution de proximité avec ses 15 stations sur 13 kilomètres

20 ans après le lancement de sa première ligne, la métropole de Rennes peut maintenant profiter de sa ligne 2. Cette dernière dispose de 15 stations étendues sur 13 kilomètres. Selon les estimations, d’ici 2025, elle pourra accueillir 25% de voyageurs en plus. Il est à noter qu’avec la ligne B, 75% des Rennais se situent à moins de 600 mètres d’une station. A titre de rappel, le coût du projet est estimé à 1,342 milliard d’euros. De plus, 764 entreprises y ont œuvré. À elle seule, la métropole de Rennes a fourni les quelques 1,096 milliard d’euros.

A lire aussi : Paquebot géant de près de 4 000 passagers en escale à Brest

Nathalie Appéré, la maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole, a même affirmé que « c’est un moyen de transformer la ville et de décloisonner certains quartiers populaires ». Par conséquent, la mairie considère la ligne B comme étant une révolution de proximité.

A voir aussi : Été 2017 : 10 événements à ne pas manquer en Bretagne pour cet été

Cityval Rennes, une première mondiale

C’est Siemens Mobility qui a équipé la ligne, cela va des systèmes de voie aux postes de commandes centralisés en passant par l’ingénierie système. La firme allemande s’est démarquée surtout en termes d’automatismes de conduite avec le Cityval. Il s’agit de 25 navettes légères automatiques sans conducteur de deux voitures et moins énergivores. Selon Stéphane Bayon du Noyer, directeur de projets chez Siemens Mobility, « Rennes est la première ville du monde à bénéficier du Cityval, ce nouveau métro automatique ». D’ici 2030, la métropole projette de créer 5 lignes de trambus pour remédier au fait que le métro se limite à la Rocade de Rennes. Malgré les nombreux obstacles, il est évident que la stratégie de la métropole en matière de transition écologique et d’accessibilité est sur la bonne voie.

ARTICLES LIÉS