Le Téléphérique de Brest et l’écoquartier des Capucins sont deux projets ambitieux. Ils sont étroitement liés dans le cadre de la redynamisation de Brest. Leurs inaugurations respectives constituent un tournant dans la promotion de l’attractivité de la ville.

La Médiathèque des Capucins
Architecture de la médiathèque © Site officiel des Capucins à Brest

Le téléphérique des Capucins, une innovation époustouflante malgré quelques soucis techniques

Le téléphérique des Capucins est le premier téléphérique destiné au transport urbain en France. Il relie la rive gauche et la rive droite Penfeld qui sépare la ville en deux. D’une vocation touristique, les deux grandes cabines de 13 m² offrent des vues exceptionnelles. Les baies vitrées permettent d’avoir une vue à 360° de la ville. De plus, un hublot placé au sol offre une vue originale de ce qui se trouve à 70 mètres plus bas. Cette nouvelle infrastructure appelée également Ligne C du réseau Bibus permet de transporter 1 850 personnes par jour. Le trajet de 420 mètres se fait seulement en 3 minutes. De plus, le coût est de 19,1 millions d’euros au lieu de 30 à 60 millions pour la construction d’un troisième pont. Lors de cette inauguration, une coupure d’électricité est survenue. Par la suite, ses services sont suspendus pour une durée indéterminée à partir du 30 novembre pour cause de problème technique.

La médiathèque pour ouvrir le bal

La médiathèque François Mitterrand a ouvert ses portes le 10 janvier 2017. C’est l’un des projets d’envergure du plateau des Capucins qui fera surgir des terres 600 logements, un hôtel et un centre commercial. Il y a aussi un cinéma, un pôle numérique de 700 m² ainsi que des activités de loisirs et des locaux administratifs. Une fois réhabilité, l’atelier et ses 11 000 m² constitueront la plus grande place publique couverte d’Europe.

Tags : Brest