Terrible incendie dans les monts d’Arrée

A Brasparts, l’état des lieux est fixé selon la préfecture du Finistère. Le recours à un bombardier à eau a été d’une importance capitale pour maitriser le feu dans cette zone difficile d’accès. La situation reste encore compliquée, cette initiative apporte toutefois une lueur d’espoir.

Un avion bombardier d’eau Dash de la Sécurité civile à la rescousse

Un avion bombardier d’eau Dash de la Sécurité civile effectue des largages d’eau au-dessus des Monts d’Arrée depuis le lundi 18 juillet 2022. Dans la commune de Brasparts, six largages du bombardier d’eau ont été effectués durant la journée du samedi 23 juillet 2022. Il convient de rappeler que cet ABE se ravitaille en eau à l’aéroport de Vannes-Meucon. Le pélicandrome a été activé par les pompiers du Morbihan pour qu’il puisse faire le plein en quelques minutes.

A lire aussi : Le sculpteur Didier Vermeiren expose au Frac

130 pompiers et 40 engins de lutte contre les incendies toujours en alerte

Dans le secteur nord, plus accessible par les moyens terrestres, il y a plus de 130 pompiers et 40 engins de lutte contre les incendies présents sur place. Malgré le fait que le feu ait été maitrisé, ils préfèrent être vigilants et font une surveillance permanente du site. Les chiffres montrent que plus de 1 700 hectares ont brûlé.

A lire également : Handball féminin : Brest termine vice-champion de France derrière Metz

Quelques routes bloquées et les habitants sidérés

Il convient également de rappeler que certaines routes sont encore bloquées. C’est le cas de la D785 entre la D764 au nord et la D30 au sud. Il en est de même pour la D11, entre la D764 et la D785. Les habitants de la région sont, quant à eux, sidérés face à ce terrible incendie. C’est tout à fait compréhensible puisque c’est l’incendie le plus important que la Bretagne ait connu en 45 ans. Sur le périmètre, il y a plus de 40 exploitations dont la majeure partie est engagée dans des mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC).

ARTICLES LIÉS