Tour de France : une spectatrice provoque une chute massive à Sizun

L’incident en a fait rire quelques-uns et mis en colère d’autres. La vidéo a circulé aussi bien sur les réseaux sociaux que dans les journaux télévisés : le peloton de la tour de France a subi cette année de graves dommages. Il n’en demeure pas moins que la spectatrice à l’origine de la chute massive à Sizun pendant le Tour de France a été placée en garde-vue le 30 juin.

Une chute de tout le peloton à Landernau lors de la première étape de la 108e édition du Tour de France

C’est une situation pour le moins originale et rocambolesque qui s’est produite au cours de la première étape du tour de France du 26 juin dernier. À 45 km entre Brest et Landernau, une dizaine de cyclistes tombe au sol entrainant une interruption de la course pour le peloton et notamment ceux qui étaient en tête comme l’allemand Tony Martin ou encore Jasha Sütterlin.

A lire aussi : La Bretagne fête la culture pour la Nuit des Musées

Rappelons que ce dernier a d’ailleurs dû abandonner la compétition à cause de ses blessures. À l’origine de cet incident : une spectatrice qui a fait preuve d’un peu trop de zèle en agitant sa pancarte « Allez Opi Omi ». Tony Martin n’a pu éviter cette pancarte et a chuté provoquant un effet domino sur le reste du peloton.

A voir aussi : Dayconnades, humoristes stars surpris par les pâtissiers à Quimper

Les organisateurs de la tour de France portent plainte

Après l’incident, les organisateurs du Tour ont annoncé officiellement vouloir porter plainte contre ladite spectatrice. Cette dernière a d’ailleurs été interpellée et mise en garde à vue le 30 juin à Landernau pour « blessures involontaires avec incapacité n’excédant pas 3 mois par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence ».

À la fin de la procédure judiciaire, celle-ci risque jusqu’à 1 500 euros d’amende minimum. Et encore si le coureur, qui aura subi des préjudices, décide de porter également plainte, la peine peut être plus lourde.

ARTICLES LIÉS