Kertatupage, un parc pour se balader à Brest

Kertatupage a été officiellement inauguré à Brest. Premier parc inondable de la ville, il joint ainsi l’utile à l’agréable. En effet, en plus d’être un magnifique jardin public réunissant plus de 120 espèces de plantes, il permet surtout d’éviter le débordement des stations d’épuration et le rejet des eaux usées non traitées dans la nature.

Joli coin de verdure étendu sur deux hectares

Le parc de Kertatupage se situe près de Kerichen. C’est le nouveau jardin public idéal pour se balader à Brest. Le jour de l’inauguration, les membres de Bretagne Vivante ont été stupéfaits de la richesse présente sur les lieux. Mis à part les centaines d’espèces de plantes et les nichoirs pour les oiseaux, ils ont indiqué la présence de deux espèces de libellules, de plusieurs papillons de jour ainsi que de nombreuses espèces nocturnes. En effet, des abris pour les chauves-souris ont également été installés. Sur ces quelques deux hectares de surface verdoyante, les Brestois et les Brestoises pourront en profiter.

A lire aussi : Arts urbains et numériques : les Uptown Sessions investissent Brest

Un projet parmi un large plan dédié à la préservation de la ressource en eau

De nombreux travaux ont été entamé avant que ce parc ait vu le jour. Citons entre autres la remise à ciel ouvert du ruisseau, la restauration des lavoirs. Selon les estimations, le parc pourrait capter environ 50 % du bassin versant du territoire. Par conséquent, les inondations à Kerinou seront ainsi évitées.

Le budget d’environ 5 millions d’euros permet au parc de Kertatupage de dépasser le simple ouvrage hydraulique. En plus de protéger le milieu naturel en y minimisant les rejets d’eaux usées non-traitées, il offre aussi un meilleur cadre de vie aux Brestois en réduisant la vulnérabilité du secteur face aux inondations et en leur offrant un espace écologique en plein centre-ville. Pour un montant prévisionnel de 50 millions d’euros, l’agglomération tient à mettre en place de nombreux bassins de ce type pour les 10 prochaines années.

A découvrir également : Pénurie d'eau en Bretagne : Quimper a tout prévu avec la réserve de Kerrous

ARTICLES LIÉS